Les effets du vin sur le sommeil

Temps de lecture : 3 minutes

Le vin blanc aiderait-il à dormir? Beaucoup de gens aiment boire un dernier verre avant d’aller se coucher. Certains pensent que cela les aide à s’endormir un peu plus profondément, tandis que d’autres aiment simplement terminer la journée avec un verre de leur vin rouge ou blanc préféré. 

Selon la Dr Carleara Weiss, conseillère en science du sommeil chez Aeroflow Sleep et chercheuse postdoctorale en sommeil et rythmes circadiens, un verre de vin avant de se coucher ne va tout simplement pas de pair avec une bonne nuit de repos. Voici pourquoi.

L’effet de l’alcool sur l’endormissement.

Malheureusement, même de petites quantités d’alcool, comme un verre de vin avant le coucher, peuvent perturber le sommeil. « Idéalement, les gens devraient limiter leur consommation d’alcool à partir de quatre heures avant le coucher », explique le Dr Weiss. « L’alcool affecte le système nerveux central et a un effet sédatif, ce qui amène les gens à penser qu’il les aide à dormir ». En réalité, « l’alcool supprime une partie essentielle du cycle du sommeil appelée REM (rapid eye movement), ce qui le rend plus court. » Et comme le REM présente de nombreux avantages pour la santé cognitive, manquer cette période de sommeil cruciale peut être dangereux pour votre bien-être. « L’alcool augmente également le nombre de fois où une personne se réveille pendant la nuit et réduit la qualité du sommeil », ajoute le Dr Weiss. « La variation de la teneur en alcool dans différentes boissons, comme le vin ou la bière, fait une différence dans la taille de la portion, mais a toujours des effets néfastes si elle est consommée près de l’heure du coucher. »

Les effets d’un vin blanc ou rouge sur le sommeil sont :

  • Cycle “REM” perturbés ce qui diminue la qualité du sommeil.
  • Cela augmente le nombre de fois où l’on se réveille.
  • Léger effet sédatif qui pourrait aider à “s’endormir”.

L’importance de la teneur en alcool sur le sommeil. 

Lorsqu’on parle des impacts de l’alcool sur votre sommeil, le Dr Weiss dit qu’il est important de se concentrer sur la teneur en alcool par verre et sur le temps qu’il met à être digéré dans notre système. « Tout d’abord, une boisson standard contient généralement 14 grammes d’alcool pur. Maintenant, concentrons-nous sur la concentration d’alcool par boisson », dit-elle. « Dans une bière, cela équivaut à cinq pour cent d’alcool. Un verre de vin contient environ 12 pour cent d’alcool, et les boissons distillées peuvent contenir jusqu’à 40 pour cent d’alcool. » Notre corps peut métaboliser 20 milligrammes par heure, ce qui signifie que l’alcool sera éliminé dans l’urine ou par les follicules pileux ; cependant, selon la quantité consommée, il peut rester dans le sang jusqu’à 12 heures, explique le Dr Weiss. Même en consommant trop de vin au déjeuner, sans avoir rien à boire le reste de la journée, vous risquez d’avoir des effets négatifs sur votre sommeil au moment du coucher.

Boire du vin avant de se coucher ? Une bonne idée ou pas.

Se réveiller avec un mal de tête ou se sentir assoiffé, fatigué et somnolent sont autant de signes que vous avez consommé de l’alcool trop près de l’heure du coucher, ou trop pendant la journée, ce qui a entraîné une altération du sommeil. « Le vin (et les autres boissons alcoolisées) ne doit pas être mélangé au sommeil », confirme le Dr Weiss. « Il peut donner la fausse impression de s’endormir plus vite, mais il nuit au sommeil paradoxal et à sa qualité globale. » Pour de meilleurs résultats en matière de sommeil, limitez votre consommation d’alcool à quelques jours par semaine, au moins quatre heures avant le coucher, et prenez une petite portion pour éviter les conséquences sur la santé.

Hugo « Méthode Célérité »

Propagandiste amateur. Fan de réveil doux et mélodieux. Rédacteur en chef. Lis Mon Blog, récupère mon livre gratuit ou Discute Avec Moi

Partage cet article à tes amis !

Shares